Témoignages

Laissez-vous toucher par des histoires inspirantes racontées par des personnes proches de notre fondation.

À 12 ans, en 2009, j’ai reçu un diagnostic de cancer du cerveau.  Lors d’une délicate opération, j’ai fait un accident vasculaire cérébral (AVC). Tout le côté gauche de mon corps en est demeuré paralysé. La vie venait alors de ralentir un peu pour moi…

Lors d’une expédition, en 2016, j’ai eu la chance de rencontrer une jeune fille également atteinte d’un cancer, qui m’a parlé des services de la Fondation québécoise du cancer. Le programme de kinésiologie qu’elle offre m’a tout de suite intéressée. On m’avait déjà informée des bienfaits que je pouvais en retirer : augmentation de l’énergie, diminution des effets secondaires des traitements, réduction de l’anxiété, etc.

C’est alors que j’ai rencontré Denis, kinésiologue. Il m’a aidée à poursuivre mon rétablissement physique. Pour moi, ça a même eu un effet sur le plan psychologique. Je me suis sentie mieux dans ma peau. J’ai aimé le caractère personnalisé de chaque séance. Selon mon rythme et mes besoins, la kinésiologie m’a permis de reprendre possession de mon corps.

Quand tu es jeune et que tu as un cancer, tu as l’impression que personne ne te comprend vraiment, sauf ceux que tu rencontres dans les salles d’attente et de traitement au fil des rendez-vous. Il faudrait dire à tous les gens atteints d’un cancer que la Fondation québécoise du cancer est là pour eux! Pour les jeunes, le Programme à Félix, adapté à nos besoins, est d’autant plus intéressant. Mieux vivre avec le cancer, c’est aussi accepter la maladie, ce qui représente un long cheminement qui peut difficilement se faire seul.

La kinésiologie à la Fondation québécoise du cancer

La Fondation québécoise du cancer a été le premier organisme à mettre sur pied et à offrir de la kinésiologie aux personnes atteintes d’un cancer. Tous les bénéficiaires peuvent profiter d’un service professionnel, et ce, gratuitement!
 

Réagissez à cet article