Témoignages

Laissez-vous toucher par des histoires inspirantes racontées par des personnes proches de notre fondation.
Raymond Cloutier


J’ai accompagné souvent mon épouse au centre de Québec de la Fondation québécoise du cancer. Étant atteinte d’un cancer, elle a bénéficié des nombreux services de soutien qui y sont offerts. Une fois que je m’y rendais avec elle, un dépliant qui portait sur un voyage caritatif a capté mon attention. Des marcheurs étaient invités à parcourir un segment du chemin mythique de Compostelle pour amasser des fonds au profit de la Fondation.
 
Quelques semaines plus tard, le cancer a emporté mon épouse. Pour elle et pour tous ceux qui ont perdu le combat, j’ai alors décidé de faire partie de la prochaine cohorte de marcheurs de Compostelle en tandem.
 
J’ai ainsi sollicité mon entourage à m’encourager dans cette aventure et à faire parvenir des dons à la Fondation. L’idée d’allier voyage et bonne cause me plaît énormément. Je me disais que ce voyage me fera le plus grand bien et que cela ferait autant de bien aux hommes et aux femmes qui traversent une dure épreuve.
 
J’ai marché 20 kilomètres par jour pendant 10 jours. 200 kilomètres à traverser de magnifiques paysages, à échanger avec d’autres marcheurs qui ont vécu la maladie de près ou de loin et à rencontrer des pèlerins de toutes provenances et aux quêtes variées. Au fil des jours, j’ai trouvé mon rythme de croisière. Je ne pense plus à la marche, mais au bien-être que me procurait ma progression sur le parcours.
 
Pour moi, ce voyage m’a permis de trouver les réponses à mes questions. J’ai pu faire le point sur ma vie : ce qu’elle a été et ce qu’elle deviendra. Compostelle en tandem m’a permis de compléter mon deuil. Pendant ces 10 jours, j’ai pu rendre hommage à la mémoire et au courage de ma femme. Et aujourd’hui, à la suite de cette expérience significative, je peux poursuivre mon chemin.

Raymond Cloutier

Réagissez à cet article