Témoignages

Laissez-vous toucher par des histoires inspirantes racontées par des personnes proches de notre fondation.


« J’ai eu la chance d’être jumelée avec Mme Martine. Elle a été une perle pour moi. »


Si je devais retenir qu’une seule chose de la Fondation québécoise du cancer, ce serait le service de jumelage téléphonique. J’ai été diagnostiquée d’un cancer de l’estomac en 2016 et ai été opérée le 25 janvier 2017 : 60 % de mon estomac a dû être retiré. J’ai eu la chance d’être jumelée avec Mme Martine. Elle a été une perle pour moi. Elle comprenait tout ce que je vivais parce qu’elle était aussi passée par là : même cancer, même traitement... il y a 27 ans! Quand j’ai fait sa connaissance, j’ai tout de suite été rassurée : si elle avait pu survivre à un tel cancer il y a presque 30 ans, alors c’était certain que moi aussi!

Pendant toute cette dure épreuve, même quand j’étais à l’hôpital et pendant ma chimiothérapie, Mme Martine a toujours pris le temps de m’appeler.

Elle avait de vrais conseils pratiques que je n’avais pas ailleurs. Elle me conseillait sur quoi manger et comment manger aussi. Ces appels avec elle étaient une source d’oxygène. Elle me répétait : « Si tu as besoin de moi, appelle la Fondation, n’hésite pas! » J’avais toujours hâte de lui parler.

Elle est la plus belle chose que la Fondation québécoise du cancer m’ait offerte. On ne peut pas demander mieux que ça, j’en suis certaine.
 
La Fondation offre aussi beaucoup d’autres services qui apportent une réelle aide aux personnes touchées par le cancer.

Pour ma part, tous ces programmes et services ont été une aide précieuse pendant la maladie, pour m’occuper l’esprit et aller mieux, aussi bien moralement que physiquement : la massothérapie, l’art-thérapie, le yoga, le club de marche, la bibliothèque… Ces activités étaient l’occasion aussi d’échanger avec d’autres bénéficiaires et ça, c’est très précieux.

Ce que j’apprécie surtout de la Fondation, c’est qu’elle propose des services variés et accessibles à tous les malades, peu importe leur cancer.  

Maintenant c’est à mon tour de redonner à la Fondation et d’aider ceux qui traversent l’épreuve du cancer. Je parle des services de la Fondation autour de moi et je prends part aux événements de collecte de fonds. J’ai d’ailleurs participé aux marches du Grand défoulement à Québec et en Outaouais… et je ne compte pas m’arrêter là!
 

Réagissez à cet article