Témoignages

Laissez-vous toucher par des histoires inspirantes racontées par des personnes proches de notre fondation.

Passer à travers le cancer… une blague à la fois!

Depuis bientôt un an, Lucie Sarrasin, art-thérapeute à la Fondation québécoise du cancer, retrouve tous les mercredis le même groupe de jeunes adultes à ses ateliers au Centre régional de Montréal.
 
L’histoire commence en mai 2018, lors de séances conjointes d’art-thérapie entre le Musée des beaux-arts de Montréal et la Fondation québécoise du cancer. L’atelier est tellement apprécié par le groupe qu’à la fin de ce projet pilote, Lucie décide de poursuivre les séances à la Fondation.

Pour bon nombre d’entre eux, l’art-thérapie a été comme une évidence. Au fil du temps, des amitiés solides se sont créés entre ces jeunes si bien que quelques mois après leur rencontre, ils décident ensemble de lancer un projet commun autour du cancer.

Anthony raconte : « On avait des farces en réserve et l’envie de faire quelque chose ensemble depuis un moment. Nous avions remarqué qu’il y avait peu d’espace francophone en ligne où parler du cancer de manière humoristique. Tout est parti de là. »

C’est ainsi que « La bande cancéreuse » a vu le jour, suivie par plus de 500 personnes.
 
Pour ces 4 jeunes, leur envie de partager leurs expériences et ressenti autour du cancer avec une touche d’humour est leur leitmotiv. Et il n’est pas question de tomber dans le côté sombre du cancer; il s’agit avant tout de rester naturel et léger.



« Ce compte n’est pas seulement destiné aux jeunes atteints d’un cancer, mais aussi aux proches. Nous voulons sensibiliser ceux qui n’ont pas d’expérience directe avec le cancer et qui sont parfois un peu maladroits. » témoigne Marie-Claude. « J’espère que nous pourrons, par le biais de l’humour, toucher un plus grand public et démystifier la maladie chez les jeunes ».

Et l’art-thérapie dans tout ça?

 Si l’humour est un baume, l’art-thérapie l’est tout autant. Après sa récidive, Anthony était à la recherche d’une forme d’aide psychologique et était intéressé par l’approche conjointe de l’art et de la psychologie : « Grâce à Lucie et à la Fondation québécoise du cancer, les choses ont évolué, et aujourd’hui je me sens mieux. Lucie est enthousiaste et authentique, et c’est vraiment important! Tant qu’il y aura de la place, c’est sûr que je serai là. C’est rendu au-delà d’un simple atelier d’art-thérapie maintenant. Je ressens une différence quand je n’y vais pas, et ma blonde aussi! »
 
Chaque mois, de nouvelles personnes se joignent aux ateliers d’art-thérapie partout à travers la province. Anthony constate que souvent les hommes n’osent pas y participer : « Beaucoup de gars n’aiment pas parler de leurs émotions. Ils n’ont pas conscience du bien que ça peut leur apporter. Pour moi il est évident que l’art-thérapie m’a énormément aidé! »
 
Visitez sans plus tarder l’Instagram de « La bande cancéreuse ». D’autres projets s’en viennent pour eux!
 
L’art-thérapie vous intéresse? Rendez-vous dans le Centre régional de la Fondation québécoise du cancer le plus proche de chez vous. Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous!
 

Réagissez à cet article