Témoignages

Laissez-vous toucher par des histoires inspirantes racontées par des personnes proches de notre fondation.

« Après des mois dans l’incertitude et l’angoisse les plus totales, quelqu’un était là, disponible, à l'écoute et en mesure de m’apporter du réconfort et du soutien. »

En octobre 2021, c’est en passant une mammographie de routine que Carole, 66 ans, apprend son diagnostic de cancer du sein. L’ancienne éducatrice spécialisée se retrouve victime du délestage, causé par la pandémie, et voit les délais relatifs à son intervention s’allonger sur plusieurs mois. Une situation particulièrement angoissante pour cette retraitée du secteur de la santé qui ne pense plus alors qu’à la maladie.

Alors qu’elle n’arrive pas à obtenir de réponse sur la suite de ses traitements ni à retrouver un équilibre au quotidien, elle appelle la Ligne Info-cancer, un service gratuit et confidentiel, qu’une amie touchée par un cancer lui avait recommandé quelques années auparavant.

J’étais dans une situation de détresse extrême, je me sentais seule, isolée et impuissante. J’ai contacté la Ligne Info-cancer et j’ai été rappelée dès le lendemain. Après des mois dans l’incertitude et l’angoisse les plus totales, quelqu’un était là, disponible, à l'écoute et en mesure de m’apporter du réconfort et du soutien. »

Suite à cet échange de douceur et de compréhension, Carole a été dirigée vers l’une des psychologues aussi :

« Je ne pouvais pas tomber mieux! Parler avec elle m’a fait un bien fou. Elle était calme, à l’écoute et sans jugement. En discutant avec elle, j’ai pu me libérer de mon stress, clarifier mes émotions et réorienter la nature de mes pensées. Tout n’était pas que maladie, il y avait toujours la vie! De plus, elle m’a informée des ressources qui étaient à ma disposition et des services auxquels je ne pensais même pas avoir droit, pour m’aider dans cette épreuve. »

Profondément reconnaissante du soutien apporté par les experts en oncologie des Services Info-cancer, Carole, qui a fini ses traitements, souhaite aujourd’hui donner de son temps à la Fondation. Elle envisage notamment d’intégrer le jumelage téléphonique afin d’apporter son soutien et son expérience à celles et ceux qui, comme elle, voient leur vie bouleversée par une expérience similaire avec un cancer.


Carole T., Québec

Réagissez à cet article