Le mode de traitement utilisé, soit la radiothérapie, la chirurgie, la chimiothérapie ou l’hormonothérapie, ou toute combinaison de ces quatre sortes de traitements, dépend d’une décision concertée entre tous les spécialistes concernés par votre traitement et vous.

Chirurgies contre le cancer

La chirurgie sert à enlever la tumeur primaire. Retrancher une portion d’un organe demeure le traitement privilégié si une petite masse tumorale est localisée dans une certaine partie d’un organe et qu’il n’y a pas de métastases distantes.

Curiethérapie

La curiethérapie est de la radiothérapie interne où l’on introduit une substance radioactive à l’intérieur d’une cavité ou directement dans la tumeur maligne. Les implants peuvent être permanents ou temporaires.

Dans la majorité des cas, la source radioactive est introduite seulement pour le temps du traitement. La majorité des implants temporaires utilisent une source radioactive de haut débit. Ceci signifie que le traitement est administré en quelques minutes. Lorsqu’un implant temporaire est utilisé, vous ne risquez pas d’irradier votre entourage après le retrait de la source.

À l’occasion, l’implant temporaire utilisera une source radioactive de bas débit. La durée de traitement est alors de plusieurs heures et vous devrez être hospitalisé pour la durée du traitement dans une chambre isolée afin de contrôler l’exposition à la radiation.

Pour les patients recevant un implant permanent, ou une injection de substance radioactive, des précautions seront à observer pour limiter les risques de radiation de votre entourage et assurer la sécurité de tous lors de votre retour à la maison. Des informations précises vous seront fournies lors de votre départ de l’hôpital.

Pour obtenir plus d'information, appelez à la Ligne Info-cancer (1 800 363-0063).

Empruntez gratuitement un ou plusieurs ouvrages sur le sujet en consultant notre répertoire.

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre







 

Articles reliés

Habitudes de vie

Il n’est pas nécessaire d’avoir été actif physiquement avant le diagnostic de cancer pour commencer à bouger. Il ne suffit que de quelques minutes d’exercice physique par jour pour profiter de nombreux bienfaits : augmentation du niveau d’énergie, meilleure gestion du stress et de l’anxiété, réduction de la fatigue, atténuation de certains effets secondaires, etc. Lire la suite...

Rencontre avec l’oncologue

On a souvent des tonnes de questions à poser à notre médecin lorsque vient le temps de le rencontrer. Le personnel infirmier de la Ligne Info-cancer (1 800 363-0063) peut vous aider à vous préparer en vue de la rencontre, notamment en clarifiant et en ordonnant vos questions. Lire la suite...

Retour au travail après un cancer

Après une longue période d’absence, revenir au travail peut aider la personne atteinte de cancer à retrouver le cours normal de sa vie, mais cela peut aussi s’avérer difficile. Lire la suite...

Prendre soin de soi quand on est proche aidant

Lorsqu’on est un proche aidant, il est facile de s'oublier pour s’occuper exclusivement de la personne malade. On s'inquiète de la santé de l'autre sans penser qu'on doit aussi faire attention à la sienne. Vous cumulez plusieurs tâches et responsabilités personnelles, familiales et professionnelles en plus de celles du malade. Lire la suite...

Rencontre avec l’infirmière-pivot en oncologie (IPO)

L’infirmière-pivot est une personne-ressource qui accompagne la personne atteinte de cancer dès l’annonce du diagnostic et tout au long de la trajectoire de soins et de services, incluant l’ensemble des traitements.

Lire la suite...