Dernière mise à jour : juin 2015

On a souvent des tonnes de questions à poser à notre médecin lorsque vient le temps de le rencontrer. Le personnel infirmier de la Ligne Info-cancer (1 800 363-0063) peut vous aider à vous préparer en vue de la rencontre, notamment en clarifiant et en ordonnant vos questions.

Conseils utiles en prévision de votre rencontre

  • Préparez-vous en observant attentivement les symptômes que vous ressentez : où ressentez-vous ce malaise, intensité, ce qui le provoque, à quel moment est-il apparu?
  • Écrivez à l’avance vos questions et vos inquiétudes
  • Présentez vos idées quant à la nature et à la cause du problème et les sentiments et les craintes qu’il fait naître chez vous
  • Clarifiez vos questions
  • Prenez des notes
  • Apportez la liste des médicaments que vous prenez
  • Demandez à quelqu’un de vous accompagner et demandez-lui de prendre des notes
  • Résumez ce que vous avez compris et ne soyez pas gêné de dire si vous ne comprenez pas ou si vous êtes en désaccord. N’hésitez pas à demander à votre médecin de répéter, d’utiliser des termes plus simples, de fournir des références ou des documents expliquant clairement les examens ou les traitements que vous devez subir.
  • Assurez-vous de comprendre les étapes du plan proposé; concluez une entente à la fin de l’entrevue.
  • Avisez votre médecin dès le début de l’entrevue qu’il aura des documents à remplir ou des ordonnances à renouveler.
  • Communiquez avec le service Info-cancer (1 800 363-0063) pour vous aider à préparer votre rencontre.
  • N’oubliez pas d’apporter votre carnet de santé Passeport en oncologie si on vous l’a déjà remis ou commandez-le maintenant.

Ce que l’on peut attendre du médecin 

  • De la maturité, du respect, des explications claires.
  • Des réponses à des questions pertinentes, c'est-à-dire liées au domaine de la médecine.

 Ce que l’on ne peut pas attendre du médecin

  • L’entrevue médicale n’est pas un entretien amical; elle est structurée de façon à utiliser le temps disponible de la meilleure façon possible
  • Que le médecin devine ce que vous ne dites pas
  • Que le médecin ne soit jamais épuisé, malade ou préoccupé
Appelez à la Ligne Info-cancer (1 800 363-0063) pour en discuter avec l'une de nos infirmières spécialisées en oncologie.

Empruntez gratuitement un ou plusieurs ouvrages sur le sujet en consultant notre répertoire.

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre







 

Articles reliés

Radiothérapie

La radiothérapie est l’utilisation de rayons X, de rayons gamma, d’électrons et d’autres formes de radiations de haute énergie. Le traitement, totalement indolore, ne dure pas longtemps, soit d’une à cinq minutes. En fait, l’attente et les préparatifs prennent souvent plus de temps que le traitement lui-même, soit environ 10 à 15 minutes. Lire la suite...

Dépistage du cancer

Grâce au dépistage précoce et à de meilleurs moyens d'investigation et de traitements, le taux de survie des Canadiens atteints d'un cancer est de plus de 60 %. À titre de comparaison, dans les années 40, il variait autour de 25 %. Pour certains cancers, la survie est encore plus élevée : 88 % pour le cancer du sein, 97 % pour le cancer du testicule ou 96 % pour celui de la prostate.

Lire la suite...

Faits et statistiques sur le cancer

Nous vous proposons un résumé de certains faits et statistiques sur le cancer afin de vous éclairer et de vous guider parmi tout ce que l’on peut retrouver sur le sujet. Lire la suite...

Autres traitements contre le cancer

Le mode de traitement utilisé, soit la radiothérapie, la chirurgie, la chimiothérapie ou l’hormonothérapie, ou toute combinaison de ces quatre sortes de traitements, dépend d’une décision concertée entre tous les spécialistes concernés par votre traitement et vous.
  Lire la suite...

Concilier travail et accompagnement d'un proche

Concilier votre travail et votre rôle de proche aidant auprès d’une personne atteinte de cancer peut s’avérer difficile. Vous devez parfois réduire vos heures de travail ou même quitter votre emploi pour vous consacrer à temps plein à la personne touchée par la maladie. Lire la suite...