Octobre 2018

Vous avez sans doute trouvé mon affirmation curieuse, en voyant cette phrase.

Pourquoi cesserions-nous de nous battre contre le cancer? Une maladie qui touche aujourd’hui une personne sur deux et qui n’épargne personne, que l’on soit riche, pauvre, homme, femme, jeune ou moins jeune…

En effet, le cancer est probablement le plus grand défi en santé auquel nous faisons face à l’heure actuelle.

Mais voilà : j’ai trop souvent vu mes patientes en gynéco-oncologie culpabiliser d’avoir un cancer ou de « perdre » leur combat contre cette maladie. Imaginez : en plus d’être malades, elles se sentent coupables de perdre leur combat.

Je le répète tous les jours à mes patientes dans le cadre de mon travail :

« Si vous voulez vous battre, battez-vous POUR quelque chose, pas CONTRE le cancer. Le cancer, c’est une partie de vous. Ça fait partie de vous. Ne vous battez pas contre vous-même! Par contre, battez-vous pour votre vie, votre santé, votre qualité de vie, votre amoureux, vos enfants, vos petits-enfants… »


Oui le cancer fait peur. Mais il est révolu le temps où un diagnostic voulait automatiquement dire une condamnation à mort.

C’est une réalité : 1 personne sur 2 sera touchée par le cancer au cours de sa vie. Mais d’un autre côté, plus de 6 personnes sur 10 ayant reçu ce diagnostic survivront.

Et toutes ces personnes auront besoin d’aide. C’est pour ça que la Fondation québécoise du cancer existe.

Elle aide les gens à mieux vivre avec le cancer. Elle fait en sorte que leur parcours soit plus facile, en s’intéressant à la personne et à sa qualité de vie avant de s’intéresser au cancer. Bref, elle fait ce que personne d’autre ne fait au Québec, et c’est pour cette raison que je l’ai choisie.

Mais vous l’aurez compris, pour continuer de faire ce qu’elle fait de mieux et pour pouvoir répondre à la demande grandissante, la Fondation a besoin de la générosité de personnes comme vous.

Je prends le temps de vous écrire aujourd’hui car votre don est essentiel pour permettre à la Fondation d’informer, d’héberger et d’accompagner les Québécois qui recevront un diagnostic de cancer cette année et qui éprouveront une grande détresse.

Et je vous invite à vous battre avec nous, en solidarité avec ces hommes et ces femmes.

Ensemble, battons-nous POUR la vie.


Dr Philippe Sauthier
Gynécologue oncologue au CHUM et membre du conseil d’administration de la Fondation québécoise du cancer