Zéro degré de séparation

Quand le cancer frappe, c’est tout un monde qui est secoué autour de la personne atteinte.

Je le sais, pour l’avoir vécu en tant que proche aidant. Mais depuis que je suis porte-parole de la Fondation québécoise du cancer, j’ai découvert que cette épreuve pouvait aussi être le début d’autre chose. Quelque chose comme un désir viscéral de transformer son vécu en une expérience positive et de connecter avec ceux qui sont passés par là…

C’est une dame de 78 ans qui redéfinit la notion de résilience en battant un record de collecte de fonds. C’est l’héritage d’un jeune homme, Félix, qui se poursuit même après lui, grâce à l’engagement de ses proches. C’est une école au grand complet qui se mobilise pour insuffler de l’espoir, dans un nuage de poudre multicolore, à une femme atteinte de la région.

Toutes ces histoires, que je vous invite à découvrir dans ce bulletin, elles nous montrent qu’il y a tout un monde qui gravite autour des personnes atteintes de cancer. Une communauté tissée serrée. Une famille élargie. Des gens qui arrivent en renfort lorsque les forces manquent, au-delà de ce qui nous sépare.

Par vos dons, vous faites partie de ce petit monde de la Fondation québécoise du cancer, qui s’étend aux cinq coins de la province et se nourrit de solidarité.
Je vous remercie d’en être et vous souhaite une belle fin d’été! Qu’il vous rapproche de ce qui compte vraiment.


Bruno Pelletier
Porte-parole bénévole de la Fondation québécoise du cancer