La Fondation québécoise du cancer, qui détient déjà le plus grand réseau d’hébergement de la province, agrandit son réseau en devenant l’opérateur de l’Hôtellerie de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Cette Hôtellerie, baptisée la Maison Dessercom, accueillera, dès le printemps 2020, les personnes atteintes d’un cancer et leurs proches qui doivent se déplacer au Centre hospitalier de l’Hôtel-Dieu de Lévis pendant la durée des investigations cliniques avant leur admission et lors de suivi ou traitement en lien avec le cancer. Selon les disponibilités, l’Hôtellerie pourra également accueillir des personnes dont la pathologie est liée à la mission régionale et suprarégionale de l’établissement.
 
Pour M. Daniel Paré, président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches, cette association avec la Fondation québécoise du cancer s’inscrit dans la volonté de l’établissement de disposer d’un réseau de services intégrés en cancérologie pour les citoyens de Chaudière-Appalaches. « La Fondation québécoise du cancer, déjà présente dans les services d’hôtellerie dans quatre autres régions du Québec, dispose d’une expertise reconnue. Nous sommes assurés qu’ils poursuivront leur tradition d’excellence et d’humanisme auprès des usagers de notre région en offrant des services de qualité dans un milieu de vie chaleureux. » a-t-il poursuivi.
 
Les travaux de construction du nouvel édifice qui sera doté de 30 chambres sont en cours face à l’Hôtel-Dieu de Lévis.
 

M. Maxime Laviolette (Dessercom), Mme Nathalie Samson (Fondation Hôtel-Dieu de Lévis),
M. Daniel Paré (CISSS de Chaudière-Appalaches) et M. Marco Décelles (Fondation québécoise du cancer)
 
 
Depuis 1988 (date d’ouverture de la première Hôtellerie), la Fondation québécoise du cancer a offert plus de cinq cent mille nuitées à travers la province. Quarante ans plus tard, le cancer frappe toujours, et de plus en plus de gens se tournent vers la Fondation pour alléger leur épreuve.
 
« Nous avons choisi d’être PLUS PRÈS DU MONDE. L’agrandissement de notre réseau d’hébergement s’inscrit dans cette volonté de nous rapprocher de ceux qui en ont besoin. Car c’est en sortant de nos milieux traditionnels, en bonifiant nos services et en étant plus accessibles, que non seulement nous sommes au cœur de la vie de chacune de ces personnes, mais nous évitons que le cancer ne prenne toute la place. Soutenir plus de personnes, croiser plus rapidement leur route et mieux les accompagner : voilà ce que nous faisons chaque jour à la Fondation québécoise du cancer. » a ajouté Marco Décelles, directeur général de la Fondation québécoise du cancer.
 
En effet, plus que des hôtels, les Hôtelleries sont de véritables milieux de vie où employés et bénévoles déploient généreusement la chaleur, l’humanisme et la créativité nécessaires pour adoucir le quotidien des résidents de passage. Ce sont des lieux d’entraide où se déroulent de belles victoires sur soi et sur la maladie. Chaque jour on peut y être témoin des effets bénéfiques des thérapies complémentaires aux traitements médicaux, dont les principales sont l’art-thérapie, la kinésiologie et la massothérapie. Ce milieu de vie et ces activités permettent indéniablement de mieux faire face au cancer.

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre