C'est avec le cœur rempli de tristesse que nous souhaitons rendre hommage à Marie-Claude Belzile, bénéficiaire de nos thérapies complémentaires, qui nous a quittés cet hiver. 

Un hommage peut nous émouvoir aux larmes, mais il contribue aussi à nous apaiser. Il nous amène à comprendre que de faire face aux pertes ne signifie pas d’oublier la personne qui nous quitte, mais de vivre avec le souvenir de ce qu’elle nous a apporté.
 

Chère Marie-Claude,

À l’âge de 33 ans, le dimanche 20 décembre 2020, tu nous as quittés beaucoup trop vite, toi qui avais su conquérir nos cœurs et éclairer nos vies. C’est donc avec beaucoup d’émotion que je désire te rendre hommage au nom de tous ceux qui ont eu le privilège de te connaître par le biais du groupe d’art-thérapie offert aux jeunes adultes par la Fondation québécoise du cancer.
 
J’ai eu le grand plaisir de te rencontrer pour la première fois dans le cadre du projet pilote que la Fondation et le Musée des Beaux-arts de Montréal m’ont permis d’offrir aux jeunes gens atteints de cancer. Le groupe se rencontrait pendant 8 semaines pour créer et partager dans un cadre stimulant et réconfortant. Tu étais nourrie par les œuvres du musée et tu créais avec cœur. Tu as ensuite poursuivi les rencontres à l’atelier de la Fondation québécoise du cancer jusqu’à ce que la santé ne te le permette plus à l’automne 2020. C’était très difficile pour nous de te voir décliner, toi qui étais devenue une amie précieuse.
 
Tu étais pour nous tous une jeune femme unique et merveilleuse, une poétesse et une artiste, une militante engagée et une jeune femme au grand cœur pour ne nommer que quelques-unes de tes nombreuses qualités.
 
Tu nous as touchés avec ton livre Penser le sein féministe où tu as mis en lumière l’importance de permettre aux femmes de faire un choix libre et éclairé pour la reconstruction ou non suite à une mastectomie. Pour accompagner les femmes dans cette mission, tu as créé, il y a plus de trois ans, la page Facebook Tout aussi femme et tu as porté le flambeau jusqu’en novembre. Là encore, tu as semé des graines chez plusieurs, comme tu le disais si bien, et tu as permis à toute une communauté de se sentir fière de ses choix. Tu étais collaboratrice, auteure et membre de la revue L'Esprit Libre et tes écrits ont nourri les réflexions de tant de gens! Que d’accomplissements dans ta vie trop courte!
 
Le 18 août 2018, tu as vécu un immense bonheur en te mariant avec Marcella, la femme de ta vie. Ensemble, vous avez traversé les fortes vagues du cancer et escaladé les montagnes du courage pour vivre chaque minute pleinement. En novembre dernier, vous avez fait un dernier voyage au pays des bisons pour ajouter des souvenirs inoubliables à vos mémoires. Marie-Claude, tu dégageais la force tranquille du buffle et tu étais contemplative. En art-thérapie, tu nous as fait sourire, rire et réfléchir lors des rencontres et des échanges. Ton expression : « Clairement » résonne encore en nous.
 
Ton départ laisse un immense vide pour nous tous et tes amis, mais aussi un héritage incommensurable. C’est ce qui nous permettra de te garder très vivante en nous. Tu seras toujours notre irremplaçable Marie-Claude aux mille talents et au cœur d’or.
 
Lucie Sarrasin, ton art-thérapeute et tes nombreuses amies d’art-thérapie :
Catherine P., Caroline C., Judith L., Catherine R.-L., Julie A., Evelyne M.-U., Suzanne C., Stéphanie C., Émilie P., Mylène O., Geneviève M., Marie-Josée C., Geneviève R., Christelle A., Mélissa H.-B. et Julia P.


Toute l'équipe de la Fondation québécoise du cancer offre ses plus sincères condoléances à sa femme Marcella ainsi qu'à toute sa famille et à ses proches.

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre