Les 7 marcheurs et 2 bénévoles qui avaient entrepris le défi du Chemin des Sanctuaires sont arrivés à destination le 9 juin, après une marche de 200 km.

Les membres du groupe avaient débuté leur pèlerinage au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap de Trois-Rivières le 2 juin au regard de leur propre expérience face au cancer ou pour rendre hommage à une personne atteinte.

Pendant une semaine, ces marcheurs ont sillonné les plus belles routes du Québec et ont eu la chance de profiter de paysages riches et variés : champs, villages pittoresques, vues spectaculaires…


L’aventure d’une vie


Le Chemin des Sanctuaires, version québécoise du Chemin de Compostelle, est un défi tant physique qu’émotif comme en témoigne Lucie Carignan, une des participantes de cette édition :

« Il y a eu quelques pleurs, c’est vrai, mais ça a été une aventure extraordinaire. Ce genre de défi vous fait apprécier la vie, sans rien attendre, sans rien prendre pour acquis. J’ai aussi pu rencontrer des personnes exceptionnelles, comme Jean-Marc qui a parcouru les 200 km à 73 ans et avec un seul poumon. C’est une aventure à faire au moins une fois dans sa vie. »

Très appréciée des marcheurs, cette activité-bénéfice en était à sa 3e édition. Cette année, elle a permis d’amasser près de 7 000 $ pour la Fondation québécoise du cancer.

Les participants gardent un souvenir inoubliable de cette aventure à travers les plus beaux sentiers du Québec. Tous touchés différemment par le cancer mais avec l’envie commune de soutenir ceux qui en souffrent.

« C’était un cadeau pour mes 50 ans, mais aussi un cadeau pour mes proches touchés par le cancer. Ils m’ont accompagnée sur les chemins par la pensée. C’est une chance que j’ai de pouvoir apporter mon soutien et d’amasser des fonds pour la Fondation québécoise du cancer. La Fondation apporte une réelle aide aux patients et à leurs proches. Les gens ont besoin de services comme ça. » a exprimé Lucie.

La Fondation remercie vivement les 7 marcheurs pour leur participation à cette aventure, ainsi que les 2 bénévoles, Odette Fortier et Aimé Dumas, qui, pour une 2e année consécutive, ont accompagné, encadré, soigné et soutenu le groupe sans répit tout au long du périple.

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre