Journée mondiale contre le cancer

 
Vingt marcheurs ont atteint le bout du Chemin ce dimanche, 11 juin, après une marche de 200 km. Fatigués mais visiblement fiers de leur exploit, ils ont eu droit à un accueil chaleureux de leurs proches et amis au Sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré.

Un défi physique, émotif et enrichissant

Porteurs d’espoir, ils avaient quitté le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap de Trois-Rivières pour entamer ce pèlerinage en hommage à une personne atteinte ou à leur propre expérience contre le cancer. Du 3 au 11 juin, ces marcheurs ont longé le fleuve de Trois-Rivières à Sainte-Anne-de-Beaupré. Des paysages bucoliques les ont accompagnés. « Je qualifie cette semaine de marche de semaine-cadeau. Puisque c’est un véritable cadeau qu’on se fait à soi en participant à un tel défi. Je souhaite à bien d’autres de pouvoir le vivre lors des prochaines éditions! », a exprimé Louise Cloutier à son arrivée. 
 
Le Chemin des sanctuaires est une activité s’étant greffée une première fois l’an dernier au Grand défoulement de la Fondation québécoise du cancer dans le but d’amasser des fonds afin de venir en aide aux Québécois atteints d’un cancer et leurs proches. Il s’agit ni plus ni moins d’une version québécoise du Chemin de Compostelle, et constitue un défi à la fois physique, émotif et enrichissant contribuant à la mission de la Fondation québécoise du cancer. Cette activité-bénéfice a permis d’amasser près de 32 000 $ cette année. 




 

Réagissez à cet article

Inscrivez-vous à notre infolettre