Montréal, le 4 février 2019 –  La Journée mondiale contre le cancer 2019 souligne la nécessité d’agir avec urgence pour dépister et diagnostiquer le cancer à un stade précoce en vue d’améliorer significativement les chances de survie des patients.
 
En tant que membre de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), organisateur de cette journée mondiale, la Fondation québécoise du cancer est désireuse de prendre part à ce mouvement dans l’intérêt des milliers de Québécois touchés par le cancer.
 
Organisée sous le slogan « Je suis et je vais », la Journée mondiale contre le cancer vise à inciter les individus, la communauté sanitaire, et les gouvernements à passer à l’action, afin de sensibiliser davantage le public et d’accéder au dépistage et au diagnostic précoces.
 
En 2019, ce sont 53 000 Québécois qui recevront un diagnostic de cancer. Grâce au dépistage précoce et à de meilleurs moyens d'investigation et de traitements, le taux de survie des Québécois atteints d'un cancer est de plus de 60 %. À titre de comparaison, dans les années 40, il variait autour de 25 %.
 
En 2018, dans le monde, plus de 18 millions de nouveaux cas de cancer ont été détectés, parmi lesquels près de 5 millions de cas de cancer du sein, du col de l’utérus, colorectaux et buccaux, qui auraient pu être diagnostiqués plus tôt et traités plus efficacement, améliorant ainsi les taux de survie et la qualité de vie.
 
Globalement, la majorité des cancers sont détectables avec un dépistage précoce. Lorsqu’un cancer est dépisté à un stade précoce, et s’il est associé à un traitement adapté, la chance de survie au-delà de cinq années est bien plus élevée que lorsqu’il est détecté à un stade plus tardif, lorsque la tumeur s’est développée et que la maladie est plus avancée.
 
Le diagnostic précoce peut également permettre de réduire le coût du traitement. Des millions de cas de cancer sont diagnostiqués tardivement, ce qui conduit à des traitements chers et complexes, à une qualité de vie amoindrie et à des décès évitables.

Dans le cadre de son initiative phare Traitement pour tous, l’UICC et ses plus de 1 100 organisations membres dans plus de 170 pays appellent les gouvernements à transformer leur engagement à réduire le fardeau du cancer en action nationale. En mettant en place des stratégies faisant appel à des ressources appropriées dans les domaines de la prévention, de la détection, et du traitement, jusqu’à 3,7 millions de vies pourraient être sauvées chaque année.
 
Conformément aux directives exprimées par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UICC recommande aux gouvernements de :
  • Mettre en place des mesures pour réduire la stigmatisation et améliorer la sensibilisation du public aux signes et symptômes du cancer.
  • Mettre en place des programmes de dépistage et de détection précoces rentables pour la population.
  • Renforcer les mécanismes d’orientation des systèmes de santé nationaux pour les cancers suspectés vers des établissements proposant des services de dépistage et de traitement.
  • Développer les investissements en capacité de dépistage. 
La qualité de vie des personnes atteintes d’un cancer est au cœur des préoccupations de la Fondation québécoise du cancer. C’est pourquoi la Fondation appuie ces recommandations et souhaite voir s’améliorer de manière significative la qualité de vie des personnes touchées par le cancer et leurs proches.
 
Via sa Ligne Info-cancer, la Fondation répond aux questions et inquiétudes relatives au cancer, favorisant ainsi une prise en charge plus précoce par les services de santé.
 
Rappelons que la Fondation québécoise du cancer s’engage à soutenir tous les Québécois qui reçoivent un diagnostic de cancer, et ce peu importe leur cancer et leur stade, leur âge, d’où ils viennent, leur situation ou leur histoire.
 

À propos de la Fondation québécoise du cancer

Depuis 40 ans, la Fondation québécoise du cancer consacre les fonds recueillis à soutenir au quotidien les milliers de Québécois atteints d’un cancer et leurs proches. Elle offre ainsi des programmes de bien-être physique et du soutien psychologique à travers ses centres régionaux de Montréal, Québec, Estrie, Outaouais et Mauricie, en plus de détenir le plus grand réseau d’hébergement de la province. Elle propose aussi de l’aide adaptée aux jeunes de 15 à 39 ans touchés par le cancer via son Programme à Félix. Enfin, par ses Services Info-cancer, la Fondation offre écoute, réponses et réconfort, partout au Québec.
 
Un Québécois sur deux fera face au cancer. Nous sommes là pour les soutenir.
Services Info-cancer : 1 800 363-0063 | cancerquebec.com | Facebook : fqcancer

Fièrement accréditée Engagement qualité.
 

À propos de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC)

L’Union Internationale Contre le Cancer (UICC) est la plus grande et la plus ancienne organisation internationale de lutte contre le cancer. Fondée à Genève en 1933, l’UICC comporte plus de 1 100 membres dans 170 pays, bénéficie d’un statut consultatif auprès des Nations Unies (ECOSOC) et jouit de relations officielles avec les institutions suivantes : OMS, CIRC, AIEA, ONUDC. L’UICC a plus de 50 partenaires, y compris des associations travaillant à la lutte contre le cancer, ainsi que des sociétés et des fondations. L’UICC est un membre fondateur de la NCD Alliance, du McCabe Centre, de l’ICCP et du City Cancer Challenge.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : www.uicc.org
 
 
Pour de plus amples renseignements :
Laura Henvel
Conseillère, communications et relations publiques
Fondation québécoise du cancer
Tél. : 514 527-2194, poste 257 | Courriel : lhenvel@fqc.qc.ca




 

Sign up for our newsletter